fbpx

Sylvain Blassel, Marine Perez & Lou Chang

Dimanche 26 juillet

Les Jardins de la Grenouille

14h30

Accès Libre

CONFIDENCES

Harpiste de génie, Sylvain Blassel s’entoure des talentueuses Marine Perez et Lou Chang pour un étonnant concert. Ils interpréteront notamment l’atypique Sonate pour flûte, alto et harpe de Claude Debussy, petit bijou de la musique de chambre. Un concert pensé comme un dialogue aux sonorités douces, mélancoliques et enigmatiques…

Sylvain Blassel

Harpe

Originaire de la région nantaise, Sylvain Blassel étudie la harpe avec Fabrice Pierre au CNSM de Lyon, d’où il sort diplômé en 1998 (Mention TB à l’unanimité, félicitation du jury). Autant porté par la harpe que par la direction d’orchestre, il est aussitôt engagé pour deux ans comme chef assistant à l’Ensemble InterContemporain, où ses rencontres avec les compositeurs Pierre Boulez, György Kurtag, György Ligeti, Brian Ferneyhough, ou Helmut Lachenmann lui ont été particulièrement déterminantes.

À l’orchestre, il a joué sous la direction de Claudio Abbado, Sir Simon Rattle, Gustavo Dudamel, Alan Gilbert, Vladimir Jurowski, Rafael Frühbeck de Burgos, Emmanuel Krivine, Marek Janowski, etc. Passionné par les instruments historiques, il se joint volontiers aux orchestre sur instruments d’époque.
 Fervent défenseur du répertoire contemporain, il a dirigé ou joué les créations d’oeuvres de nombreux compositeurs d’aujourd’hui. Désireux d’enrichir son répertoire, Sylvain Blassel s’est fait une spécialité de transcrire ou adapter un patrimoine couvrant Guillaume de Machaut à la musique d’aujourd’hui. En 2007, il grave chez Warner en première mondiale à la harpe les Variations Goldberg de J.S.Bach sans changer la moindre note. L’enregistrement est unanimement salué par la presse : « la douceur du son de S. Blassel révèle une interprétation introspective et intime, ses Goldberg paraissent ainsi très bien adaptées à la harpe » (New York Times, août 2009).

Partant du postulat que le piano exige souvent une dextérité beaucoup plus grande que la harpe, il a cherché à développer une technique lui permettant d’aborder en premier lieu les pièces les plus redoutées des pianistes (Campanella, Rhapsodies Hongroises de Liszt…), mais surtout les plus grands chefs d’œuvres du répertoire, dont les Goldberg et les dernières sonates de Beethoven. Ses programmes l’amènent à se produire à New York, Chicago, Londres, Tokyo, Singapour, Beijing, etc… Passionné par l’organologie et les harpes historiques, il aime choisir minutieusement ses instruments en fonction de ses répertoires. Sa collection d’une trentaine de harpes est particulièrement importante et rare.
Il a été membre du jury du 20th Harp Contest in Israel en 2018 et du 11th Usa International Harp Competition in Bloomington en 2019.

Marine Perez

Flûte

Titulaire des Premiers Prix de Flûte et de Musique de Chambre du CNSM de Paris, dans les classes d’Alain Marion, Maurice Bourgue et Christian Ivaldi, elle est lauréate du Concours International de Flûte de Duino (Italie).

Après un cycle de perfectionnement à Cologne avec Andràs Adorjan elle entre au poste de Flûte Solo de l’Orchestre Philharmonique de Stuttgart (Allemagne). Marine Perez poursuit cette expérience d’orchestre en France comme en Allemagne au sein des plus grandes phalanges (Orchestre national de France, Orchestre de Paris, Orchestre national de l’Opéra de Paris, etc.) et sous la direction des plus grands chefs : Lorin Maazel, Wolfgang Savallich ou Ricardo Mutti, etc.

Son engagement pour le répertoire contemporain lui permet de se produire au sein de l’Ensemble Intercontemporain et de participer à de nombreuses créations. Pendant quinze années (de 1994 à 2009) au sein de l’ensemble Carpe Diem et aujourd’hui avec le Trio Salzedo (dont elle est membre fondatrice), elle défend une musique vivante, créative et militante. En tant que chambriste ou soliste, Marine Perez est invitée régulièrement dans de nombreux festivals en Europe, aux Etats Unis et en Afrique.

Lou Chang

Alto

L’altiste taïwanaise Lou Yung-Hsin Chang entame sa formation musicale à l’âge de cinq ans. Elle découvre ensuite l’alto vers douze ans et est immédiatement attirée par son timbre chaleureux et pratiquement humain. Après quelques années seulement, elle est acceptée à l’unanimité au Conservatoire National Supérieur de Lyon dans la classe de Tasso Adamopoulos. Elle en sort diplômée en 2009 avec les félicitations du jury. Elle poursuit ensuite ses études Konzertexamen à l’Université des Arts de Berlin, sous la direction de Hartmut Rohde. Fascinée par la musique de chambre depuis son plus jeune âge, elle fonde la Quatuor Hermès avec trois collègues en 2008 et reçoit des conseils inestimables de la part du Quatuor Ravel, du Quatuor Ysaÿe, du Quatuor Artemis, d’Eberhard Feltz, d’Alfred Brendel et de bien d’autres. Après avoir remporté de multiples prix, y compris le premier prix du Concours de Genève et les Young Concert Artists à New York, le Quatuor Hermès apparaît régulièrement sur les plus grandes scènes internationales. Depuis décembre 2014, elle se perfectionne à la Chapelle musicale Reine Élisabeth, sous la direction de Miguel da Silva. Lou Chang joue sur un alto de Carles Jacquot (Paris) prêté par un collectionneur privé.