fbpx

Shani Diluka

Vendredi 23 juillet

Les Jardins de la Grenouille

16h30

À LA RECHERCHE DU TEMPS PERDU

Dans ce récital, Shani Diluka rend hommage aux créateurs bien aimés du célèbre écrivain Marcel Proust au travers de son chef-d’œuvre À la recherche du temps perdu. Elle mêle ses interprétations à des lectures d’extraits de La Recherche. Cette promenade aux côtés d’une véritable « société » d’artistes exceptionnels ravive ce lien si passionnant entre musique et littérature, entre piano et écriture. À travers ce récital, Shani Diluka parcourt le temps avec un talent indiscutable et une vision novatrice de la musique classique.

Programme :

Claude Debussy, Rêverie, pour piano

Marcel Proust, A la recherche du temps perdu,  premières pages

Gluck, La plainte d’Orphée, transcription pour piano par Wilhelm Kempff

Marcel Proust, Poème sur la mer

Gabriel Fauré, Les berceaux, Extrait de 3 Mélodies opus 23, arrangement de Shani Diluka

Gabriel Fauré, Romance sans paroles pour piano opus 17 n°3 

Marcel Proust, sur Richard Wagner

Elégie pour piano WWV 93 La mort d’Isolde, transcription pour piano de F. Liszt

Marcel Proust, La recherche du temps perdu, la Madeleine

Reynaldo Hahn, Les rêveries du Prince Eglantine pour piano

Reynaldo Hahn, Valse n°3, Ninette, Extrait des Premières valses

Marcel Proust, La recherche du temps perdu, la Sonate de Vinteuil et sur

Debussy 

Claude Debussy, 3 Estampes : Pagodes, Soirée à Grenade, Jardins sous la pluie

Lecture et conclusion : Marcel Proust, La musique et la recherche 

Claude Debussy, L’Isle joyeuse

Shani Diluka

Piano

Interprète « hors norme » (Figaro), douée d’une « virtuosité ailée » (Classica), Shani Diluka dresse un pont entre Orient et Occident. Née à Monaco de parents sri-lankais, elle est remarquée à l’âge de six ans par un programme mis en place par la Princesse Grace de Monaco puis sélectionnée pour participer à un programme spécialisé de l’Académie Prince Rainier III dans la Principauté. Elle intègre plus tard le CNSMD de Paris dont elle sort avec un premier prix à l’unanimité.

 

Soliste invitée de nombreux orchestres, elle se produit également en récital dans les salles les plus prestigieuses. Son parcours se nourrit de collaborations avec les solistes Natalie Dessay, Karine Deshayes, Michel Portal, avec les compositeurs W. Rhim, K. Beffa ou B. Montovani dont elle a créé cinq pièces en hommage à Paul Klee, mais aussi avec de grands noms du cinéma tels que Sophie Marceau, Gérard Depardieu, Hippolyte Girardot ou encore Charles Berling.  Passionnée de musique de chambre, Shani est aussi la partenaire régulière d’ensembles de renom tels que les quatuors Ébène, Ysaÿe, Prazak, Modigliani, Belcea. 

 

La transmission étant une de ses préoccupations majeures, elle publie plusieurs livre-disques destinés au jeune public. Ses enregistrements solo de Beethoven, Mendelssohn, Schubert et Grieg recueillent de multiples récompenses (Choc de la musique, RTL d’Or, Choix d’Arte, de Mezzo, Vogue Japon, 5 Diapasons, Gramophone, Fanfare USA, Diapason, Musikzen, Arena Award Japon…). 

L’année 2018 fut aussi celle de l’édition de son premier recueil de poésie, aux Editions Art3, qui fut intégré dans la liste des prix de l’Académie Française. En 2020 sort son premier disque chez Warner/Erato, aux côtés de Mitel Purohit (tablas), et Mehboob Nadeem (sitar) : Cosmos, sur les liens entre Beethoven et la musique indienne dont le mysticisme a historiquement inspiré le compositeur viennois.