fbpx

Orchestre National d’Île-de-France

Vendredi 23 juillet

Les Jardins de la Grenouille

21h

D’HIER À AUJOURD’HUI

Dès l’époque romantique, les compositeurs ont commencé à interroger les formes, les compositions héritées des siècles passés. C’est la première fois, semble-t-il, dans l’histoire de la musique jusqu’alors linéaire — chaque siècle apportant sa modernité sans « retour en arrière » – que se pose la question du dialogue d’hier à aujourd’hui auquel nous sommes à présent si accoutumés. 

Le programme de cette soirée se comprend dès lors comme un programme initiatique. Le jeune et amoureux Schoenberg transfigure l’héritage des romantiques, Debussy joue avec les souvenirs d’une Antiquité rêvée, et Max Richter, compositeur électro-anglais, s’approprie une œuvre trop aimée, parfois usée « jusqu’à la corde » — Les Quatre saisons de Vivaldi — pour nous la restituer « modernisée » « dépoussiérée » avec ou sans instruments électroniques !

Programme :

Claude Debussy, Danses sacrées et profanes 

Arnold Schoenberg, La nuit transfigurée 

Entracte

Max Richter, Les quatre saisons recomposées – d’après Antonio Vivaldi (version acoustique)

Orchestre National d’Île de France

Orchestre Symphonique

Faire vivre le répertoire symphonique partout et le placer à la portée de tous, telles sont les missions de l’orchestre.

Formé de 95 musiciens permanents, résident à la Philharmonie de Paris, l’Orchestre National d’Île-de-France donne, chaque saison, une centaine de concerts sur tout le territoire et offre ainsi aux Franciliens la richesse d’un répertoire couvrant quatre siècles de musique. L’Orchestre est fréquemment l’invité de prestigieux festivals en France et à l’étranger.

L’orchestre mène une politique artistique ambitieuse et ouverte, nourrie de collaborations régulières avec de nombreux artistes venus d’horizons diverses. Il promeut et soutient la création contemporaine en accueillant des compositeurs en résidence tels qu’Anna Clyne, Dai Fujikura ou encore Guillaume Connesson, pour des commandes d’œuvres symphoniques, de spectacles lyriques ou contes musicaux venant enrichir son répertoire.

En 2019, Case Scaglione succède à Enrique Mazzola en tant que directeur musical et chef principal. Fervent défenseur de la mission de l’orchestre, il aime partager sa passion du répertoire symphonique au plus grand nombre.

Fier d’être l’un des vingt orchestres au monde les plus impliqués dans l’action culturelle, l’Orchestre imagine et élabore des actions éducatives créatives qui placent l’enfant au cœur du projet pédagogique – notamment à travers de nombreux concerts participatifs et spectacles musicaux pour toute la famille.

Créé en 1974, l’Orchestre national d’Île-de-France est financé par le conseil régional d’Île-de-France et le ministère de la Culture.