fbpx

Marina Chiche & l’Ensemble Squillante

Jeudi 22 juillet

Les Jardins de la Grenouille

18h30

UN VENT NOUVEAU

Pour cette 10e édition du Festival Debussy, Marina Chiche, au violon et les neuf saxophones de l’Ensemble Squillante font un pas de côté : la musique française quitte les sentiers battus. Non seulement côté répertoire, avec des œuvres rares, mais aussi côté sonorités ! Le violon se marie aux timbres chauds des saxophones au travers de transcriptions à la fois audacieuses et respectueuses. De quoi émerveiller et surprendre les plus exigeants mélomanes… un vent nouveau !

Programme :

André Caplet, Suite persane (1 et 3) 

Camille Saint Saëns, Havanaise 

Florent Schmitt, Lied et Scherzo 

Lili Boulanger, Introduction et Cortège

Claude Debussy, Beau soir

Maurice Ravel, Ma Mère l’Oye (Pavane de la Belle au bois dormant, Les Entretiens de la Belle et de la Bête, Laideronnette, Impératrice des Pagodes)

Cécile Chaminade, Sérénade espagnole

Pablo Sarasate, Fantaisie sur Carmen

Marina Chiche

Violon

Depuis l’âge de trois ans, entre Marina Chiche et son violon, c’est une histoire d’amour. Ensemble, ils sillonnent la planète. En soliste, Marina Chiche se produit avec de nombreux orchestres dans les salles les plus prestigieuses comme le Théâtre des Champs Elysées à Paris, la Philharmonie de Berlin ou le National Concert Hall de Pékin mais aussi en récital. 

 

Ses disques, ses nominations aux Victoires de la Musique, la retransmission régulière de ses concerts sur les ondes, sur les réseaux sociaux ou les chaînes télévisées, ont élargi le cercle des mélomanes qui la suivent. 

 

Ce qui sublime le don de violoniste de Marina Chiche, c’est sa volonté de partager, de transmettre. Elle est une passeuse entre la maîtrise de son art et le besoin de ceux qui l’apprécient d’entrer dans son univers musical. Son blog, ses ateliers à Sciences Po, ses séries d’été sur France Musique, où elle rend hommage aux grandes musiciennes du passé et, depuis la rentrée 2020, son émission le dimanche sur France Musique où elle a succédé à Frédéric Lodéon, sont autant d’engagements à faire vivre la musique classique et contemporaine, et singulièrement le violon, auprès des jeunes et des moins jeunes, des mélomanes et des novices.

Ensemble Squillante

Saxophone

Réunis depuis 2006, ces neuf saxophonistes, premiers prix du CNSM de Paris, ont pour ambition de promouvoir leur instrument dans le panorama musical actuel, faisant le pari de conjuguer à la fois les possibilités orchestrales de leur ensemble et l’aspect chambriste d’une formation sans chef. De la transcription baroque à la création contemporaine, l’Ensemble Squillante ne tarde pas à se faire remarquer par l’énergie contagieuse de ses musiciens sur scène, tendant sans cesse à renouveler le concert traditionnel.

Le désir croissant de nouveauté de ces neuf musiciens, associé à un intérêt de plus en plus vif des compositeurs pour le saxophone, amène très régulièrement l’Ensemble Squillante sur le terrain de la création contemporaine et des musiques actuelles. L’idée de « grand écart musical ».