fbpx

Chapelier Fou Ensemb7e, Chloé & Vassilena Serafimova, Molécule DJset, Yuksek DJset et Etienne de Crécy DJset

Samedi 24 juillet

Les Jardins de la Grenouille

18h30

FRENCH TOUCH

Comme Debussy l’était en son temps, un avant-gardiste de la musique classique et l’un des plus célèbres représentants de la musique française, des artistes de la scène électronique comme Laurent Garnier, les Daft Punk ou bien encore Etienne de Crécy, ont réussi à bouleverser la musique électronique à travers le monde. À tel point qu’un courant suivra leur pas, celui de la French Touch.

 

Pour les 10 ans du festival, c’est le pari un peu fou de faire dialoguer musique classique et musique électronique dans une même soirée mais un pari qui saura tenir ses promesses avec des artistes aussi talentueux que Chapelier Fou, Vassilena Serafimova, Chloé, Molécule, Yuksek et Etienne de Crécy.

Chapelier Fou Ensemb7e

La musique comme un jeu de pistes. C’est par ces quelques mots que l’on serait tenté, dans un premier temps, de résumer la discographie ‘officielle’ de Chapelier Fou débutée en 2009 avec Darling, darling, darling…, un premier EP qui se payait déjà le luxe de contenir un morceau emblématique, qui donna son titre au disque. Depuis se sont ajoutés à la liste – entre autres – 5 albums et plusieurs EPs. Les uns y entendent des mélodies entêtantes, les autres une electro catchy, d’autres encore une complexité et une rigueur d’écriture impressionnantes héritées de son amour pour la musique classique.

Il n’y a pas une bonne manière d’écouter Chapelier Fou, mais plusieurs. En ce sens, il y a quelque chose de rassurant dans cette musique qui réconcilie les approches, les fait cohabiter, évacuant d’emblée toute accusation de simplisme et/ou d’élitisme. 

La scène est très vite devenue un terrain de jeu idéal pour Chapelier Fou, passant ainsi de sa chambre d’étudiant où une grande partie de son œuvre à vu le jour, aux scènes du monde entier, de l’Europe à la Russie, de l’Amérique du Nord à la Chine. Des tournées desquelles il profitera pour élargir sa banque de sons, dont certains se retrouveront sur ses disques.

L’année 2019 a notamment été marquée par sa création avec l’Orchestre National de Lorraine pour la réinterprétation de son dernier album Muance, entouré d’une trentaine de musiciens, et sa participation à la série Variations produite par Sourdoreille, pour laquelle il a réinterprété le répertoire de Satie en duo avec Bachar Mar-Khalifé.

Cette année 2021, Chapelier Fou et son ensemble présenteront un nouveau projet avec son ensemble dans lequel ils revisiteront son répertoire en musique de chambre.

Yuksek

Yuksek fait partie des prodiges de l’électro à la française. Depuis l’album Away from the Sea qui l’a fait connaître auprès du grand public, il est l’un des DJs les plus reconnus de l’hexagone.

Pierre-Alexandre Busson, alias Yuksek, est né en 1977 à Reims. Ses débuts dans la musique, il les fait derrière les touches d’un piano. Il étudie l’instrument pendant plus de dix ans au Conservatoire de sa ville, avant de faire un virage à 180° de la musique classique à l’électro. C’est au sein du groupe Klanguage qu’il commence à se faire connaître dans les années 2000. En 2006, il signe ses premiers titres du nom de Yuksek et commence à se produire en solo. DJ de talent, il est rapidement demandé par les clubs du monde entier. Il sort alors ses premiers EPs et des remixes sur des labels tels que Relish, I’m a cliché, Kitsuné, ou encore Citizen.

Le premier album de Yuksek, Away from the Sea, sort le 9 février 2009. Grâce aux singles Tonight ou Extraball, le disque reçoit des critiques élogieuses dans les médias et le public le plébiscite. Yuksek se produit alors dans les festivals et les clubs les plus prestigieux avec des sets enflammés, seul face à son ordinateur.  

L’artiste chante l’intégralité des titres, qu’il a également écrits, composés et produits. Le succès est toujours au rendez-vous ; le public continue de se déplacer en nombre pour assister à ses prestations live exceptionnelles.

Au fil des années, Yuksek s’est aussi forgé une solide réputation en tant que producteur. Il a travaillé aux côtés de grands noms de l’électro dont Justice, Daft Punk, Birdy Nam Nam ou encore Vitalic.

Étienne de Crécy

Étienne de Crécy est un acteur incontournable de la scène électronique internationale. En vingt ans de parcours en constante évolution, le producteur français signe des albums majeurs de l’électronique mondiale : Pansoul (avec Philipe Zdar sous le nom Motorbass), Superdiscount, Tempovision, Superdiscount 2 & 3. Il est aussi l’auteur d’une trentaine de maxis et réalise une quarantaine de remixes pour des artistes comme Kraftwerk, Air, Moby, ou Lil’ Louis. Reconnu pour l’éclectisme et l’efficacité de ses productions, Étienne de Crécy est aussi un DJ passionné, apprécié du public. Son live Beats’n’Cubes est devenu une référence mondiale des performances live électroniques.

« Ça fait longtemps que je ne considère plus la scène comme la promotion d’un album, mais comme une performance en soi, qui se suffit à elle-même. En 2008, ma tournée Beats’n’Cubes n’était pas liée à une sortie d’album. Les morceaux que je jouais dans le cube étaient pour la plupart inédits. Ils n’ont été disponibles qu’à la fin de la tournée. La musique n’est plus mon seul moyen d’expression, je travaille autant à la mise en scène de mes concerts qu’à leur mise en musique. » – Étienne de Crécy

Chloé & Vassilena Serafimova

Un duo inédit entre machines et percussions, électronique et acoustique qui se conjugue au futur.

Proche des initiatives de l’Ircam pour lequel elle a réalisé une performance interactive, on sait Chloé à l’écoute des musiques exogènes à son milieu électro/club d’origine. Avec Vassilena Serafimova, elle a créé un projet en duo qui déjoue les a-priori sur les musiciens électro. Le collectif Sourdoreille a initié, le temps d’une soirée, un live en duo constitué  de l’instrumentiste “classique” et de la productrice électronique, un hommage à la composition emblématique de Steve Reich Music for 18 Musicians : « C’est là qu’on m’a proposé de rencontrer Vassilena, se souvient Chloé. À ce moment-là, je finissais mon album et notamment The Dawn qui allait chercher vers ces sonorités du marimba ». 

Suite à cette rencontre, le duo décide de prolonger cette collaboration.

Vassilena Serafimova a été formée au CNSM de Paris, à la Juilliard School à New York, après avoir terminé la classe de percussion de son père en Bulgarie. Musicienne de haut niveau, elle a remporté les plus grands concours internationaux pour son instrument, se produit en soliste et chambriste dans de nombreuses formations et festivals. Co-directrice artistique du Festival International de Marimba et Percussions de Bulgarie et de l’ensemble Paris Percussion Group elle est en outre ouverte aux collaborations comme celle avec le pianiste de jazz Thomas Enhco (signant un album en duo en 2016 pour Deutsche Grammophon). Face à l’autodidacte Chloé, l’alchimie prend immédiatement, alimentée par la complicité humaine qui s’établit entre les deux musiciennes. 

C’est à l’occasion d’une invitation au Studio Venezia, dispositif du Pavillon Français à la Biennale de Venise 2017, qu’elles ont l’opportunité d’approfondir cette collaboration. Pendant six jours. Elles enregistrent alors leurs morceaux et construisent parallèlement un live d’une heure. 

Chloé affirme la capacité de cette collaboration à décloisonner les genres musiques savantes et musiques club : « Cette collaboration m’a un peu changée du côté de la performance. Dans ce live, je puise ma matière musicale dans le jeu de Vassilena, avec des boucles, des effets. Ça m’oblige à être en permanence dans l’écoute et la réinterprétation. Dans ce sens-là, la musique électronique n’est plus seulement un genre, c’est un outil qui permet d’ouvrir d’autres univers ».

Molécule

Molécule est un musicien hors-norme. Peu d’artistes électroniques peuvent se targuer d’avoir l’audace de Romain De La Haye, alias Molécule. Producteur et DJ, Molécule est un aventurier, au sens propre comme au figuré, qui aime se confronter à des expériences et des territoires extraordinaires pour nourrir son imagination et en retirer une matière sonore et visuelle hors du commun. Il en résulte une musique puissante, abyssale qui prend forme lors de performances fascinantes et émouvantes. Frissons garantis.

60°43 Nord est le projet qui a fait de lui « le pionnier de la musique électronique nomade ». Il part en 2013 à bord d’un chalutier industriel, avec son « home studio » pour y composer une musique au plus proche de la tempête. Résultat : l’album 60°43 Nord composé in-situ en 34 jours sans escales dans les conditions extrêmes de l’Océan Atlantique Nord, aux confins de l’Islande et de l’Ecosse.

-22.7°C : À l’hiver 2017, Molécule est reparti, direction le Groenland. Il a passé 5 semaines dans un petit village de chasseurs, totalement isolé. Avec les enregistrements de silences effectués sur la banquise, il compose entièrement sur place l’album -22.7°C. Un album témoin de la beauté et de la fragilité de la nature en milieu polaire.